Rippert Maryvonne. Mon cher correspondant. Fleurus, 2018, 245 p.

A l’occasion d’un échange mis en place par le professeur de français, Clara fait la connaissance d’Elio, son correspondant libanais qu’elle a tiré au sort. Elio est gentil, mais il ne vit pas dans le même monde, il évolue dans une famille aisée… Pour Clara, la vie n’est pas simple. Depuis que son père a été licencié, elle et sa famille vivent dans une extrême pauvreté. Honteuse, elle fait tout pour cacher cette situation au collège, même à ses meilleures amies. Malgré les kilomètres qui les séparent, les deux jeunes vont s’allier dans une quête commune : retrouver la maman de Nour, une syrienne récemment arrivée au collège après avoir fuit son pays en guerre.

Mon cher correspondant
Étiqueté avec :                        

6 avis sur « Mon cher correspondant »

  • 12 novembre 2020 à 12 h 57 min
    Permalien

    Le roman est super ! J’étais captivé, les passages que j’ai aimées sont lorsque Clara et Elio aident Nour à retrouver sa mère. J’aurais aimé avoir une suite car on ne sait pas comment cela se termine. Mais dans l’ensemble j’ai adoré le récit.

  • 20 novembre 2020 à 11 h 56 min
    Permalien

    J’ai aimé la façon dont le livre est présenté : on voit bien qu’ils se parlent par mail. Dès que je commence à lire une page je n’arrive plus à m’arrêter.

    AL506

  • 21 novembre 2020 à 18 h 39 min
    Permalien

    J’ai adoré ce livre car cela nous montre ce qu’on peut subir quand nous envoyons des messages sur les réseaux sociaux. Surtout quand nos parents ne gagnent pas énormément d’argent et qu’on n’a pas envie d’être humilié par notre correspondant. Je vous le conseille, il est vraiment bien.

Laisser un commentaire