Rubinstein Marianne. Le courage d’être moi. Nathan, 2018, 106 p. (Poche années collège).

Joseph est un collégien qui n’arrive pas à s’affirmer et à se faire des amis. Lorsque Manon débarque dans sa classe de 4e, ils se prennent immédiatement d’amitié l’un pour l’autre. Manon est sûre d’elle, et elle ne peut supporter de voir son nouvel ami se laisser maltraiter sans réagir. Mais derrière sa force apparente, Manon cache un lourd secret de famille, et Joseph est bien décidé à l’aider à faire la lumière sur ses origines. Dès 11 ans.

Le courage d’être moi
Étiqueté avec :            

3 avis sur « Le courage d’être moi »

  • 17 novembre 2020 à 12 h 56 min
    Permalien

    Je trouve ce livre très intéressant et attrayant.Rien qu’à première vue, il m’a interpellé. Ma partie préférée est celle où ils vont à la recherche du grand père de Manon.
    TIGRE 1421

  • 17 novembre 2020 à 12 h 56 min
    Permalien

    J’ai beaucoup aimé la thématique du harcèlement au début de l’histoire, qui est toujours présent à l’école, même s’il est très médiatisé. J’ai également apprécié que tout commence à s’arranger quand une nouvelle fille arrive dans la classe. “La vie n’est pas simple mais certaines personnes peuvent nous la rendre meilleure” tel est pour moi la morale de l’histoire.
    Le Petit Chat du Huit Cinq,
    Niveau 4 ème

  • 17 novembre 2020 à 12 h 57 min
    Permalien

    L’ HISTOIRE PARLE D’un JEUNE HOMME QUI n’A AUCUNe CONFIANCE EN LUI ET QUI VA FORGER SON AMITIé AVEC LA NOUVELLE DE SA CLASSE MANON. ILs VONt DEVENIR MEILLEURs amis.

Laisser un commentaire