Bertholon Delphine. Celle qui marche la nuit. Albin Michel, 2019, 236 p. (Wiz).

Nous sommes donc arrivés à destination sous une pluie battante. Il était seize heures, mais on aurait dit qu’il faisait nuit. Une pancarte en bois piqué annonçait : ? La Maison des Pins ?. Elle se balançait, lugubre, grinçait dans le vent ; on se serait cru dans un bouquin de Stephen King. ? Malo, 15 ans, déménage, et doit quitter à regret son quotidien parisien. Aussitôt installé dans le sud de la France, il est gagné par l’angoisse. La Maison des Pins, isolée au milieu des bois, semble tout métamorphoser. Les parents de Malo sont absorbés par les travaux de rénovation, Jeanne, sa petite soeur, se réveille en hurlant, parle aux murs et s’est liée d’amitié avec une jeune fille… qu’elle est la seule à voir. Lorsque Malo découvre une vieille cassette audio, vestige d’un passé qui exige de refaire surface, l’adolescent décide de percer, coûte que coûte, le terrible secret qui hante la demeure. à partir de 12 ans.

Celle qui marche la nuit
Étiqueté avec :    

4 avis sur « Celle qui marche la nuit »

  • 16 novembre 2020 à 13 h 32 min
    Permalien

    J’ai vraiment apprécié le livre avec de nombreux rebondissements et, le fait que ce soit en France, rend l’histoire est plus intéressante. Le personnage principal est un adolescent parisien banal qui subit le déménagement voulu par ses parents. A partir de là sa vie va être chamboulée. 5eme MJ

  • 16 novembre 2020 à 19 h 27 min
    Permalien

    Ce livre est vraiment très intéressant et la mise en page est superbe. Le côté « énigme » est très bien exprimé car « il y a un temps pour tout », l’auteure ne va pas trop vite et laisse la place à Malo de raconter d’autres choses ou du moins de parler de son enquête mais de manière plus vague. Ça laisse donc du temps au lecteur pour comprendre l’histoire et s’imaginer « leur monde » voir même d’y pénétrer un petit peu. De plus, le fait d’avoir écrit le procès verbal avec une mise en page typique de leur retranscription sur papier rend tout ça encore plus intriguant.
    L.A.
    Niv.4e

  • 29 novembre 2020 à 12 h 36 min
    Permalien

    Ce livre est l’un de mes préférés, car j’aime beaucoup le côté intrigue de “l’affaire Pauline”. La sœur de Malo est une fillette normale possédée par le fantôme de Pauline, ce qui pousse son frère à découvrir l’effrayante histoire vieille de plusieurs années…

Laisser un commentaire