Laroche Agnès. Better world. Magnard jeunesse, 2019, 205 p.

Nell a 13 ans et vit avec sa cousine qui s’occupe d’elle pendant l’absence de ses parents, chercheurs chevronnés partis travailler au Japon. Absorbés par leur projet qui permettra à l’humanité de ne plus souffrir de la pénurie d’eau mondiale, ils lui font livrer un cadeau pour son anniversaire : une e-friend, un robot qui devrait combler sa solitude… D’abord réticente, Nell finit par s’y intéresser, grâce à son voisin, Arno, qui en possède un aussi. Mais Nell active par mégarde une fonction spéciale de son robot…

Better World
Étiqueté avec :                    

5 avis sur « Better World »

  • 12 novembre 2020 à 12 h 44 min
    Permalien

    J’ai beaucoup aimé ce livre qui parle d’un futur proche. La disparition de l’eau est la triste vérité ou sera la triste vérité. Si vous aimez la science fiction ; ce livre n’attend que vous !

  • 16 novembre 2020 à 12 h 45 min
    Permalien

    Le livre Better World est bien, car les personnages sont débrouillards et il y a une moralité et du suspense qui parfois fait peur.
    J’ai retenu de ce livre qu’il ne faut pas être trop souvent connecté sur les réseaux.
    NM 504

  • 17 novembre 2020 à 12 h 54 min
    Permalien

    J’ai trouvé ce livre super car on passe d’une dystopie ( manque d’eau potable ) à une dystopie encore plus sévère ( piratage des e-friends et manque d’eau ) alors que les parents de Nelle avaient trouvé une solution au manque d’eau. Les Better World utilisent des méthodes que je trouve excessive. Ce livre m’a beaucoup plu car il y a plusieurs rebondissements.
    Otlio 4ème

Laisser un commentaire