Sophie de Mullenheim. Emile et Mado : enfants dans la résistance. Fleurus, 2020, 216 p.

Paris, printemps 1942. Depuis l’emprisonnement de son père par les Allemands dès le début de la guerre, Emile, 12 ans, vit seul avec sa maman et leur chien Puce. Les conditions de vie sont difficiles à cause de l’occupation et du rationnement. La mère d’Emile qui est infirmière doit travailler double. Mais ce soir – ou plutôt cette nuit – Emile est inquiet. Il est deux heures du matin et sa mère n’est toujours pas rentrée. « Si un soir, je ne reviens pas, l’a prévenu sa maman, tu dois quitter immédiatement Paris et aller chez ma soeur Jeanne à Chartres. Prends Puce avec toi et quelques bagages que tu glisseras dans la sacoche de ton père. Il y tient beaucoup. J’aimerais qu’il la retrouve à son retour. Ensuite, va. Et ne te retourne pas. » Fidèle à sa promesse, Emile prend la route de Chartres. En chemin, il rencontre Mado – Madeleine de son vrai nom -, 12 ans elle aussi qui tente de passer en zone libre. Les deux enfants sympathisent et font la route ensemble. A deux, il est plus facile d’affronter de multiples dangers…

Emile et Mado : Enfants dans la résistance
Étiqueté avec :                

Laisser un commentaire